top of page

Londres, décembre 1940

En plein Blitz, l’Angleterre conduite par Winston Churchill accueille depuis des mois le Général de Gaulle qui a refusé la capitulation et organise la lutte contre l’envahisseur nazi.

Churchill et de Gaulle, deux personnages hors normes au caractère trempé, entretiennent une relation où l’estime réciproque n’empêche évidemment pas l’expression de divergences majeures ; ces désaccords se manifestent parfois par des coups de gueule et des remarques mordantes.

Un beau matin, le Premier Ministre britannique rend visite au chef de file de la France libre ; comme souvent, Sir Winston est vêtue de façon plutôt excentrique : noeud papillon à pois et chemise à carreaux…

Probablement mal luné, de Gaulle lance alors à son interlocuteur : « je ne savais pas que c’était carnaval à Londres ! » ; réplique fulgurante du vieux lion anglais : « tout le monde ne peut pas se déguiser en soldat inconnu ! ».



bottom of page