top of page

Jazy rend son glorieux dossard

Michel Jazy vient de décéder à l’âge de 87 ans. Cet immense champion du demi-fond avait enthousiasmé tout une génération à laquelle l’auteur de ce petit billet appartient. J’ai la nostalgie de ces soirées d’été, où, saison après saison, au stade de Saint Maur ou à Charléty ou encore lors des grands meetings internationaux, Jazy entassait victoires et records et nous faisait vibrer.

Il faut savoir - ou se souvenir - que cette icône du sport français était un phénomène de société des « années de Gaulle » au même titre que Johnny Hallyday ou Brigitte Bardot. Rendez-vous compte que lorsque Michel Jazy tentait de battre un record du monde du 3000 ou du 5000 mètres, on décalait ou on interrompait la messe du 20 heures du journal télévisé de l’ORTF pour diffuser en direct la chevauchée de l’enfant chéri de l’athlétisme français !Issu d’une famille d’immigrés polonais, venus en France pour extraire du charbon dans les mines d’Ostricourt, Jazy était un pur produit de l’intégration et de l’ascension républicaine.Typographe de son état, cet autodidacte aimait la France ; avec sa longue foulée fluide et sa pointe de vitesse finale, il a honoré le sport français, et, par conséquent le pays, durant la belle décennie des années soixante.Adieu et merci Michel !


Comments


bottom of page