top of page

Lola et les charognards

Nous republions ici, le billet d'humeur d'Alain Camilleri paru dans le n° 40 de Lumières Internationales


Le meurtre atroce de cette petite jeune fille de 12 ans est une monstruosité absolue.

Qui peut dire le contraire ? Personne !

Qui peut minorer ce drame qui broie une famille ? Personne !

Qui peut ignorer l’émotion qui étreint le pays ? Personne !

Mais le calvaire de la petite Lola aiguise des appétits louches et abjects ; l’extrême droite, comme toujours est au rendez-vous pour servir aux citoyens la soupe aigre et froide de l’indécence.

Ceux qui font commerce de tout ce qui peut diviser les Français se précipitent pour utiliser éhontément cette tragédie comme un mauvais levain pour faire lever la pâte fétide de la discorde civile.

Plus grave : élection interne oblige, les franges les plus conservatrices du parti « Les Républicains » singent, sans pudeur aucune, les pires extrémistes ; on l’a vu à l’Assemblée Nationale et au Sénat, lors des questions au gouvernement.

La décence ? La retenue ? Le respect ? Connaît pas !

Les aboiements en meute de ces élus sont relayés par certains médias - pas tous, soyons justes - dont la névrose obsessionnelle est d’affaiblir l’exécutif, quel qu’il soit.

Alors, pour un temps, adieu les pénuries de carburant, la guerre en Ukraine ou le débat budgétaire qui sera réglé à coup de calibre 49-3 ; « allez coco, envoie toute la sauce sur l’assassinat de cet enfant ! et ne mégote pas sur les détails ! tu imagines l’aubaine : au sensationnel s’ajoute un gros tacle politique ! Inespéré ! ».

Bien sûr, ce que je dénonce ici ne dispense pas nos dirigeants politiques de s’interroger sérieusement sur les questions liées à la maitrise de l’immigration et de mettre en oeuvre des solutions crédibles et efficaces améliorant notamment le protocole d’expulsion des étrangers en situation illégale.

Mais, profiter du temps de l’émotion populaire pour en tirer un misérable profit politique et médiatique revient précisément à souiller cette émotion.

Face à ces attitudes où l’indécence rivalise avec l’abjection, il ne me vient qu’un seul mot à la bouche : « charognards ! ».


charognard

nom et adjectif

  1. Vautour ; animal sauvage qui se nourrit de charognes.

  2. INJURE Personne qui exploite impitoyablement les malheurs des autres.



Photo générée par IA Adobe Express


Comments


bottom of page