top of page

Pour une marche citoyenne au-dessus des partis !



L'organisation de la manifestation contre l'antisémitisme prévue dimanche 12 novembre à Paris prend des allures de concert cacophonique : cela est agaçant.


Cette manifestation est d’autant plus qu’importante eu égard au nombre d’actes antisémites commis en France : depuis les massacres perpétrés par Hamas le 7 octobre dernier en Israël, plus de 1000 actes antisémites ont été enregistrés. En un seul mois, ces actes odieux correspondent au triple des délits commis l’an passé !


Cela dit cette recrudescence ne saurait effacer les crimes atroces de ces dernières années. Ilan

Halimi, ce jeune garçon kidnappé et torturé à mort en 2006 par le Gang des Barbares, ses

tortionnaires exigeant de la communauté juive une rançon… dans l’imaginaire raciste les juifs dans leur ensemble étant censé détenir l’argent et le pouvoir. Le souvenir de ce cauchemar me hante encore d’autant plus que j’ai couvert le procès en qualité de journaliste.


Je peux citer Mireille Knoll, 85 ans, rescapée de la Shoah et poignardée à mort en 2018 parce que juive ; Sarah Halim, 65 ans, frappée et défenestrée en 2019 parce que juive. Je m’arrête là mais…


Revenons au 7 octobre. L’horreur en Israël, des scènes qui n’ont pas été diffusées car absolument insoutenables. On le pressentait. Dès qu’Israël a riposté à cette attaque terroriste barbare, l’empathie a commencé à changer de camp. Les bombardements du Hamas sont effacés par ceux de Tsahal.


Les manifestations propalestiniennes s’enchaînent, comme si Hamas se préoccupait de la cause des gazaouis. Hamas est leur pire ennemi depuis qu’il a pris le pouvoir. Quand cette organisation terroriste a attaqué le 7 octobre elle n’ignorait pas que la réaction serait très forte.


Dimanche, qui participera à la manifestation ?

Nous voilà à la cacophonie. On peut compter sur la politique et ses manipulations. Le RN de Marine Le Pen veut participer. Le Gouvernement dit « Non » mais le souci est que le RN et bien un parti, d’opposition de surcroit, qu’il plaise ou pas. La présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et le président du Sénat Gérard Larcher marcheront côte à côte. Le grand problème est le RN de Marine Le Pen puisque son père, Jean-Marie, fut condamné pour négationnisme. En même temps quid de l’extrême gauche des Nupes qui ne veulent pas défiler avec le RN ? Mélenchon a un penchant pour le drapeau palestinien. Il n’a pas compris que ce n’est pas un match de foot.


Entre temps le parcours de la manifestation n’est pas encore définitif et la présence du président Macron n’est pas confirmée, sécurité oblige ! En revanche, les anciens Présidents Hollande et Sarkozy seront là.


Toute cette cacophonie ne me plait pas. Oui ! Certes, tout est politique mais il y a une opération de guerre en cours. Une opération hors norme, entre une armée officielle et des terroristes armés de l’extérieur ! Il y a des otages ! Ils sont au moins 240 entre les mains des terroristes. Femmes, enfants, personnes âgées… Depuis le 7, Hamas en a libéré que 5… Les jeunes soldats de Tsahal sont désormais dans la phase maison par maison.


Le doute

Deux personnages publics que j’estime ont fait part de deux avis différents et je suis très partagée.


Serge Klarsfeld, président de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ». Le chasseur de nazis est pour la participation du Rassemblement National qu’il considère comme « Un pas en avant ».


Yonathan Arfi, président du Crif, a déclaré : « La décence aurait voulu qu’ils s’effacent dans un moment comme celui-là, car ils savaient que leur présence créerait la polémique ».


Les deux ont raison mais jamais, je le souligne, jamais, je n’ai connu autant de doutes et de

polémiques pour une manifestation contre l’antisémitisme et donc antiraciste !

コメント


bottom of page