top of page

Le premier dîner d’État français

6 janvier 1378. En ce jour de l’Épiphanie, le roi de France Charles V accueille l’Empereur romain germanique Charles IV et son fils, Wenceslas, roi des Romains.

Pour conclure cette visite d’État, le roi de France a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Le banquet se déroule dans le palais royal qui jouxte la Sainte Chapelle ; pour ce festin, 800 convives entourent les trois monarques installés à la table d’honneur.

C’est un certain Taillevent qui dirige les cuisines royales et qui va élaborer le menu du dîner, vocable qui, à l’époque, désignait l’actuel déjeuner. Mais comment donc qualifier ce repas ? Gargantuesque ? Pantagruélique ? Pharaonique?

Le choix du qualificatif reste ouvert et, finalement, importe peu au regard des quelques 23 plats qui vont se succèder en 3 services.

Parmi les différentes entrées, jetons notre dévolu sur le « civet d’huitres et brouet gorgé de viande » ; entre les 9 mets du second service, citons les « poissons de mer et d’eau douce en grand nombre et de plusieurs sortes ».

Enfin, pour se caler l’estomac, retenons pour le dernier service « les chapons pèlerins à la dodine ».

Toutefois, respectueux de la santé de l’Empereur romain germanique qui souffrait de la goutte, le chef Taillevent décida de faire l’impasse sur les douceurs et autre farandole des desserts !


Retrouvez d'autres articles dans lumièresinternationales.com

Comments


bottom of page